Stratégie nationale  hydrogène - déclinaisons territoriales

Vous retrouverez sur cette page, par ordre antéchronologique (du plus récent au plus ancien), la présentation  de la stratégie nationale hydrogène (septembre 2020) ainsi que des initiatives locales et plusieurs concrétisations.

En cas de besoin ou de proposition, n'hésitez pas à contacter la permanence parlementaire.  

21/05/2021

Hydrogène et développement industriel du Nord Franche-Comté : nouvelle concrétisation d’un pari gagnant.

La décision de McPhy, entreprise française pionnière dans la fabrication d’électrolyseurs hydrogène, d’implanter son usine de production dans le Territoire de Belfort, est une excellente nouvelle pour le Nord Franche-Comté et toute la région. 

A terme, ce sont plus de 400 emplois directs qui sont attendus, ce qui permet d’envisager par ailleurs plusieurs centaines d’emplois côté sous-traitants et fournisseurs. Alors que la société étudiait plusieurs propositions, cette décision conforte l’excellence industrielle de notre territoire et son avance incontestable dans le domaine de l’hydrogène – avance issue d’un engagement renouvelé depuis plus de vingt ans par l’ensemble des parties prenantes : institutions, entreprises, universités...

Au-delà du choix de notre territoire, la capacité à créer une usine d’électrolyseurs (production d’électricité à partir de l’hydrogène) s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale audacieuse portée par le Gouvernement pour permettre à la France d’avoir un temps d’avance sur le sujet de l’hydrogène vert, et éviter ainsi les erreurs du passé, comme en atteste notre retard sur les technologies liées à la lutte contre le réchauffement climatique.

Un soutien public significatif est en effet indispensable pour parvenir à l’industrialisation de ces systèmes innovants et gagner le pari de l’hydrogène vert, un marché qui s’ouvrira considérablement dans les années à venir, aujourd’hui en concurrence avec l’hydrogène « gris », fondé sur les hydrocarbures, largement majoritaire et beaucoup moins coûteux à ce jour.

L’entreprise bénéficiera ainsi notamment du plan de relance, d’aides européennes (au titre de l’IPCEI, Projet Important d’Intérêt Européen) à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros, ainsi que de l’aide du Fonds Maugis (qui gère l’amende due par General Electric pour le non-respect de ses engagements sur le site de Belfort) à hauteur de 10 millions d’euros.

McPhy.png

1° février 2021 - Expérimentation de trains régionaux à l'hydrogène : nouvel appui de l'Etat. 

Le Premier Ministre vient d’annoncer un soutien supplémentaire de 25 millions d’euros pour aider 4 régions, dont la Bourgogne-Franche-Comté, à lancer une ambitieuse expérimentation de mise en circulation de trains régionaux à traction hydrogène.

Cet appui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale hydrogène et complète un premier apport de 22 millions d’euros d’ores et déjà validé dans le cadre du programme d’investissement d’avenir.

 

L’Etat s’engage ainsi à hauteur de 47 millions d’euros pour un coût public lié à l’expérimentation estimé à 130 millions d’euros. La motorisation à l’hydrogène de 14 rames est prévue, permettant à la fois de tester grandeur nature les avantages environnementaux de l’hydrogène sur des tronçons électrifiés ou non, mais aussi de mobiliser le savoir-faire régional et national en la matière.

Les enjeux écologiques et industriels sont importants : en France, 50% du réseau ferroviaire n’est pas électrifié ; ce sont environ 1 000 trains à diesel qui y roulent et qui auront à terme vocation à être remplacés par des trains zéros émissions.

sncf_train_h2.jpg

25 janvier 2021 - Hydrogène et Nord Franche-Comté : Dossier spécial dans L'Est Républicain.

Le Nord Franche-Comté est composé d'un écosystème industriel et de recherche de rang mondial autour de l'hydrogène. 

 

Dans L'Est Républicain, un dossier intéressant est consacré à ce sujet : applications concrètes déjà existantes, acteurs en place, soutiens publics, perspectives de développement industriel, usages, etc. 

Retrouvez ce dossier en cliquant sur le lien ci-dessous : 

 

 

GAUSSIN : vers des camions à hydrogène au Dakar.

21 décembre 2020

Quelques semaines après la présentation commerciale de deux véhicules à hydrogène dédiés aux centres logistiques et au secteur portuaire, le groupe GAUSSIN, basé à Héricourt, se prépare à devenir, dès 2022, la première équipe au monde à concourir au Dakar avec des camions 100% hydrogène.

Deux objectifs sont au cœur de cette démarche : « établir le record d’autonomie dans la catégorie des camions à hydrogène » et « démontrer la fiabilité et la sûreté de la technologie GAUSSIN ».

Le groupe - qui se définit comme leader du transport de marchandises propre et intelligent - participera, avec un temps d’avance, à la démarche portée par les organisateurs du Dakar d'une course 100% verte à l'horizon 2030. Pour se familiariser avec le plus grand rallye-raid du monde, le groupe soutiendra, pour l’édition 2021, l’équipe suisse Rebellion.

C'est une belle perspective de démonstration du savoir-faire qui est portée par cette entreprise Nord Franc-Comtoise. Toutes mes félicitations et tous mes encouragements aux équipes qui participent à ce beau projet !

6 octobre 2020 - Une très belle journée pour l’hydrogène !

Avec ce matin, à FAURECIA Bavans, l’inauguration du Centre d’expertise de dimension mondiale dédié au développement de systèmes de stockage à l’hydrogène et cet après-midi, à Héricourt, le dévoilement, par l’entreprise GAUSSIN, de deux nouveaux véhicules de manutention fonctionnant avec l’hydrogène, notre territoire et ses acteurs économiques ont démontré ce jour, une fois de plus, d'un grand dynamisme sur le sujet.

Le centre FAURECIA de Bavans, 750 salariés, prévoit ainsi de prendre place, avec ses réservoirs à hydrogène, sur un marché annoncé à 5 millions de véhicules commerciaux, poids lourds, véhicules de flotte, etc. utilisant la technologie hydrogène. FAURECIA est également engagé dans le cadre d’un partenariat avec MICHELIN autour d’une fabrication française de pile à combustible.

L’entreprise GAUSSIN basée à Héricourt, forte d’une longue expérience d’innovations et d’export, produira à partir du printemps 2021 deux types de véhicules fonctionnant à l’hydrogène, dédiés d’une part aux centres logistiques, d’autre part au secteur portuaire. La concrétisation de l’entreprise GAUSSIN a été saluée par Guillaume PEPY, qui rejoint le « comité horizon » de l’entreprise, par Philippe BOUCLY, Président de l’AFHYPAC, par Marie-Guite DUFAY, notre Présidente de Région, qui a remis à cette occasion, lors d’un moment solennel et émouvant, la médaille du travail à Monsieur Henri GAUSSIN, père de l’actuel président Christophe GAUSSIN.

Les initiatives des deux entreprises sont soutenues de longue date par la Région Bourgogne Franche-Comté. Elles partagent en effet la volonté de créer de la valeur économique et des emplois durables sur le territoire, et s’inscrivent également dans une perspective de transition écologique, à travers l’utilisation d’un hydrogène vert, associé à l’éolien ou à l’énergie solaire.

Le Nord Franche-Comté s’affirme ainsi de plus en plus comme un territoire en pointe dans le domaine de l’hydrogène. Il est important qu’il s’inscrive résolument dans le plan hydrogène de 7, 2 milliards d’euros décidé par le Gouvernement.

IMG_2390
IMG_2390

press to zoom
IMG_2362
IMG_2362

press to zoom
IMG_2347
IMG_2347

press to zoom
IMG_2390
IMG_2390

press to zoom
1/4

08/09/2020 - Présentation de la stratégie hydrogène française

Transition énergétique : Stratégie nationale d'une politique industrielle pour l'hydrogène

Stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en France : le Gouvernement franchit la vitesse supérieure en mobilisant 7,2 milliards d’euros d’investissements entre 2020 et 2030 pour encourager fortement la structuration de cette filière industrielle essentielle. 

Comme l’a rappelé Bruno Le Maire, ce qui est en jeu à travers cette stratégie qui « finance une industrie française et des emplois français », c’est notre souveraineté industrielle et énergétique, c’est la création d’emplois et d’usines, c’est un engagement vers des marchés porteurs pour l’avenir, c’est notre engagement au cœur de la transition écologique. La stratégie présentée est à la hauteur des demandes des acteurs de l’hydrogène. 

La Région Bourgogne-Franche-Comté et le Nord-Franche-Comté possèdent tous les atouts pour s’inscrire comme des territoires porteurs, novateurs et pilotes de la filière hydrogène.

Pour ne citer que quelques exemples : Alstom, à ce jour le seul acteur mondial à savoir faire le train à hydrogène ; Faurecia ou PSA, qui développent des systèmes hydrogène pour l’automobile ; l’Université, pionnière et qui a su susciter, déjà, la création de valeurs et d’entreprises innovantes à ce sujet.

La stratégie nationale se fera au plus près des territoires et avec les entreprises, que Bruno Le Maire invite à se mobiliser activement pour que nous soyons, en France, « les meilleurs en Europe, avec l’Allemagne ». Enfin, la dimension européenne de cette stratégie apporte une réelle plus-value, permettant d’envisager des projets d’ampleurs tel que la volonté de créer le premier avion neutre en carbone au monde, dès 2035, ce qui ferait de l’Europe le leader dumonde aéronautique.

20200908-CP-DenisSommer-Hydrogène.png

12/08/2020 - Courrier adressé au Président de la République

20200812_Courrier_HYDROGENE_PR_Final.png
OK20200812_Courrier_HYDROGENE_PR_Final-2

01/09/2020 - Réponse du Président de la République

20200901_Réponse_Macron_Hydrogène.png
20200901_Réponse_Macron_Hydrogène_2.png