Rencontre avec les gilets jaunes

8 mars - Montbéliard

J’ai rencontré à ma permanence, ce vendredi après-midi, une partie du groupe des gilets jaunes de Montbéliard, qui avait pris rendez-vous avec moi. Ils m’ont exposé leurs revendications autour des questions de pouvoir d’achat, des taxes, de la fiscalité, du référendum d’initiative citoyenne, de la justice, de l’égalité, etc.

Ces doléances seront transmises au gouvernement, comme l’ensemble de celles qui me seront parvenues pendant le Grand Débat National, tel que je m’y suis engagé.

La tonalité était bienveillante et cet échange a permis de se rendre compte que des engagements communs peuvent être menés, comme sur la lutte contre la précarité, etc.

9 décembre - Autechaux

J'ai rencontré ce matin les gilets jaunes au rond-point d'Autechaux à la sortie de l'autoroute avec ma suppléante Laure Thiébaut, Jean-Yves Brunella le Maire de la commune et ma collaboratrice Catherine Conat. Il était important pour moi de me rendre sur les lieux pour échanger comme je l'ai fait à l'Isle sur le Doubs. J'entends la colère et les revendications des gilets jaunes qui sont mobilisés depuis le 17 novembre. Je ferai remonter au gouvernement et à mes collègues les doléances qui ont été portées hier samedi sur le cahier de doléances et de propositions ouvert par la Mairie de Baume les Dames où les gilets jaunes ont été reçus par le Maire Arnaud Marthey et les membres de l'équipe municipale. Outre des réponses concrètes et urgentes sur le pouvoir d'achat, il faut maintenant que le débat s'organise en prenant en compte toutes les thématiques : réforme fiscale, transition écologique, réforme constitutionnelle …

7 décembre - L’Isle-sur-le-Doubs.

Pendant plus de deux heures, nous avons débattu sérieusement des revendications exprimées par la délégation. Le débat, particulièrement riche a porté tant sur les salaires, les minimas sociaux, la réforme constitutionnelle, la réforme de l’Etat…

Comme pour les rencontres que j’ai eu à ma permanence, une note sera envoyée ce week-end à Matignon et dans les différents ministères concernés.

Chacun(e) a dit sa volonté que les manifestations se déroulent dans le calme et le respect mutuel. La violence n’a pas sa place dans la République !

Le gouvernement a annoncé des mesures importantes. Maintenant le débat doit s’engager, afin de construire ensemble des solutions adaptées.

Dans les prochaines semaines je tiendrai des permanences dans des villes et villages de la circonscription. Le calendrier de ces permanences sera publié dans quelques jours.

A l’issue des rencontres, je transmettrai un cahier de doléances au gouvernement à tous mes collègues afin de nourrir le débat parlementaire.

Denis SOMMER

Député

3ème Circonscription du Doubs

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale