Rencontre avec les organisations d'agriculteurs - lundi 8 juillet.

 

J’ai invité ce lundi, à ma permanence, les organisations d’agriculteurs : FDSEA, Coordination Rurale (présentes) ; Confédération Paysanne (excusée).

 

Il s’agissait d’échanger en perspective de la délibération à venir du CETA (ou AECG, Accord économique et commercial global) à l’Assemblée Nationale.

 

Le CETA prévoit notamment une ouverture des échanges avec le Canada pour les produits agricoles. Dans ce cadre, les agriculteurs ont notamment exposé leurs inquiétudes quant aux modalités de contrôle de la qualité, du respect des normes et de la traçabilité des produits. Des points pour lesquels nous nous devons de rester vigilants et d’apporter des garanties ; je suis notamment très interrogatif sur la réalité des contrôles et des procédures en cas de désaccord en particulier quant au respect des normes environnementales et sanitaires.

 

Nous avons évoqué les risques économiques. Si ceux-ci doivent en effet à tout prix être considérés, la qualité et la spécificité de l’agriculture française, notamment dans une région telle que la nôtre, sont de réels avantages pour faire face à la concurrence. Par ailleurs, et pour les mêmes raisons, le traité ouvre aussi, de fait, des opportunités nouvelles en termes de marchés pour les producteurs et les produits de l’union européenne. Les résultats des exportations des entreprises françaises pour 2018 dans leurs échanges avec le Canada le confirment déjà : + 6,6 % d'exportations en général, + 16% d’exportations de fromage ; + 88% pour les véhicules collectifs et équipements ; + 13% pour les machines et les outils, ou encore + 16% pour les cosmétiques.

En parallèle, l’échange a été aussi l’occasion d’aborder la question, entre autres sujets, de l’étiquetage, qui pourrait être une manière de valoriser la production agricole nationale ou communautaire et de faciliter le choix du consommateur. Une expérimentation est en cours actuellement pour les produits français et italiens notamment à ce sujet.   

Aller plus loin : 

Denis SOMMER

Député

3ème Circonscription du Doubs

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale