Adoption du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2020.

29 octobre 2019

Le budget de la sécurité sociale pour 2020 a été adopté. Cette année, le budget est en augmentation de 2,3% soit +1,6 milliard d’euros par rapport au budget de 2019. Depuis le début du quinquennat, le budget de l’hôpital a été augmenté de 6 milliards. Ce budget traduit les priorités du Gouvernement que sont la protection des Français contre les nouveaux risques sociaux, le renforcement de la prévention, de l’accompagnement ainsi qu’une valorisation du travail.  

 

Renforcement de l’accompagnement et de la prévention

 

Marquant une réelle avancée pour près de 10 millions de français qui au quotidien sont en soutien à un proche en situation de dépendance, a été mis en place le congé du proche aidant. Pour ceux qui doivent interrompre leur activité professionnelle, le texte prévoit une indemnité journalière à hauteur de 50 euros pour permettre de rémunérer le temps qu’ils consacrent à leur proche, et ce pour une durée de 3 mois.

Le texte prévoit, par ailleurs, la mise en place d’un parcours de soins global après le traitement d’un cancer dans le cadre duquel sera proposé aux patients un triple accompagnement psychologique, nutritionnel et d’activité physique.

Un bilan de santé est désormais rendu obligatoire pour les enfants pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE) et a été adoptée la prise en charge intégrale des frais liés à la contraception pour l'ensemble des mineurs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lutte contre les inégalités sociales

 

Un nouveau service public est créé : une agence de recouvrement des pensions alimentaires sera disponible le 1er juin 2020. En cas de non-paiement, cette agence sera habilitée à les prélever directement afin de faire en sorte que les familles monoparentales ne se trouvent pas en difficulté.

Est créé un nouveau service public pour les femmes enceintes résident à plus de 45 minutes d’une maternité. Elle pourra bénéficier d’un hébergement et du transport entre le domicile et la maternité.

 

Mobilisation pour le pouvoir d’achat des Français

 

La prime exceptionnelle mise en place en décembre dernier dans le cadre des « mesures d’urgence » est reconduite. Elle permettra à des millions de salariés de bénéficier d’une prime défiscalisée pouvant atteindre 1000 euros.

Dans la continuité des « mesures d’urgence », est prévue une revalorisation des pensions de retraites de base sur l’inflation pour les 12 millions de retraités touchant moins de 2000 euros bruts. C’est une première étape, nous voulons mieux pour l’avenir.

Conformément aux promesses de campagne d’Emmanuel Macron, a été votée une revalorisation de l’Allocation Adulte Handicapée (AAH) à 900 euros.

Par ailleurs, a été actée l’expérimentation pour deux ans de l’usage thérapeutique du cannabis pour le traitement des douleurs liées à des neuropathies ou à des cancers. Cette expérimentation qui concerne 3000 patients sera pratiquée en centre hospitalier.

 

Investissement dans les EHPAD et soutien aux aides à domicile

 

Ce budget investit plus de 500 millions d’euros sur le chantier du grand âge et de l’autonomie. L’ensemble des EHPAD bénéficieront de 210 millions d’euros dès 2020. Ce soutien doit permettre le recrutement d’aides-soignants et d’infirmiers (5200 emplois pour 2020). Aussi, 50 millions d’euros sont alloués au secteur de l’aide à domicile.

 

Sur la refondation des urgences :

 

La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé un pacte de refondation des urgences financé à hauteur de 750 millions d’euros sur 3 ans (80% de ces 750 millions seront consacrés à des recrutements). Ce plan d’ampleur comportera, entre autres, un circuit d’admission dédié aux personnes âgées, le développement de protocoles de coopération avec des professions paramédicales, la mise en place dans tous les territoires d’un service d’accès aux soins qui répondra à toute heure à la demande de soins et qui permettra de développer et de mieux organiser l’accueil en ville, la création d’une enveloppe de 15 millions dédiée au recrutement d’effectifs supplémentaires.

 

Aller plus loin : 

Denis SOMMER

Député

3ème Circonscription du Doubs

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale