Un plan historique pour l'industrie automobile

26 Juin 2020

À l’occasion d’un déplacement dans une usine Valeo du Pas de Calais hier après-midi, le Président de la République, Emmanuel Macron, a présenté, aux côtés de Bruno Le Maire et d’Elisabeth Borne, un plan historique pour l’industrie automobile. 

Avec une baisse de 89 % de l’activité en avril, une estimation d’environ 500 000 véhicules invendus du fait de la crise sanitaire, le secteur de l’industrie automobile connaît une chute sans précédente hors temps de guerre. Du jamais vu pour un secteur essentiel pour notre territoire et qui représente au niveau national environ 16 % du chiffre d’affaires de notre industrie et 400 000 emplois directs. 

Ainsi, ce plan historique vient redonner des perspectives à la filière. 

Parmi les mesures annoncées, il s’agit tout d’abord de soutenir la demande en privilégiant les véhicules propres : 

  • hausse du bonus écologique à 7000 € pour l’achat d’un véhicule électrique par un particulier (5000 € pour les collectivités et entreprises) ;

  • création d’un bonus écologique de 2000 € pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable ;

  • renforcement et simplification de la prime à conversion : le montant de la prime d’État, accessible pour environ trois quart des français, passe à 3 000 € pour tout type de motorisation et à 5 000 € pour un véhicule électrique. Ce dispositif sera mobilisable pour 200 000 véhicules qui seront vendus à partir du 1° juin et prendra fin au plus tard au 31 décembre 2020. 

 

Ce plan va plus loin et prévoit une série de financements pour moderniser un secteur fortement mis en question par l’impératif de transition écologique : 

  • 200 millions d'euros de subventions pour accompagner les équipementiers dans leur transformation ;

  • création d'un fonds d'investissement de 600 millions d'euros pour lequel les deux grands constructeurs français contribuent ;

  • 150 millions d’euros d’investissements pour soutenir l’innovation.

 

L’accélération du déploiement des bornes rechargeables et l’anticipation des commandes publiques pour l’année 2020, avec l’objectif de 50 % de véhicules propres, font également partie des mesures annoncées.

"L’État, au total, apportera un peu plus de 8 milliards d'euros d'aide au secteur. Les constructeurs ont pris en contrepartie une série d'engagements forts qui consistent à relocaliser la production à valeur ajoutée en France et à consolider et maintenir la totalité de la production industrielle sur nos sites", a déclaré Emmanuel Macron, qui a salué l'annonce faite par PSA quelques heures plus tôt de localiser à Sochaux la production de la 3008 électrique.

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale
Assemblée-Nationale-600x375.jpg