Denis Sommer, Député du Doubs. 

Ouvrier et syndicaliste pendant 15 ans chez PSA Sochaux, j'ai choisi de reprendre mes études à l'âge de 35 ans pour m'ouvrir de nouvelles portes professionnelles. Dès lors, mon rapport à l'entreprise et au monde du travail en a été profondément bouleversé.

J'ai exercé plusieurs métiers, dont celui de gestionnaire d'entreprise, avant d'enseigner l'économie et la gestion d'entreprise au lycée.

 

Fondateur et animateur du MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples) dans le Pays de Montbéliard, j'ai toujours pensé que la solidarité s'exprimait avant tout par des actes. Aussi, ma famille et moi avons accueilli des enfants du Secours Populaire pendant les vacances d'été. Nous avons hébergé des réfugiés pendant plusieurs mois à notre domicile, notamment une famille dont les enfants étaient scolarisés à Grand-Charmont, alors qu'ils étaient sous la menace d'expulsion.

Maire de Grand-Charmont, j'ai eu la chance d'y animer une équipe qui avait fait le choix de la mise en place de politiques solidaires pour tous les publics. Ces politiques sont rendues possibles parce que nous avions fait des choix, parfois difficiles, parce que nous avancions ensemble et parce que nous avions misé sur le développement de notre territoire : c'est ainsi que nous avons été pionner dans le déploiement des écoles numériques ou que nous avons créé, avec 40 bénévoles, une ferme pédagogique au Fort Lachaux.

Au niveau régional, j'ai été élu premier vice-président de la Région Franche-Comté, chargé de l'économie et vice-président de Pays de Montbéliard Agglomération

Avec la présidente de région Marie-Guite Dufay, nous avons conduit des démarches d’expérimentations en matière de dialogue social et de sécurisation professionnelle grâce à des accords construits avec toutes les organisations syndicales, salariales et patronales. J'ai participé activement à la redéfinition du système d’aides régionales aux entreprises, prenant en compte tous les stades de leur développement : de l’émergence au rebond.

Lors de la campagne des présidentielles de 2017, je rejoins le mouvement d’Emmanuel Macron et me présente comme candidat de la République En Marche, pour la 3e circonscription du Doubs. Je suis élu face à la droite et succède ainsi à Marcel Bonnot (LR).

Denis SOMMER

Député

3ème Circonscription du Doubs

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale