FCSM : lettre ouverte à Carlos Tavares et à la Famille Peugeot

24 juin 2019

Monsieur Tavares, Président du Directoire du Groupe PSA,

Mesdames et Messieurs les membres du Directoire du Groupe PSA,

Mesdames et Messieurs les membres de la famille PEUGEOT,

Mesdames et Messieurs les actionnaires,

 

Nous nous permettons de nous adresser à vous aujourd’hui suite aux « propos malheureux » de Madame la directrice des Partenariats du Groupe et aux graves dangers qui pèsent sur le FCSM.

Nous pensons que si une entreprise a des droits, et notamment celui de gérer ses budgets comme elle l’entend, elle a aussi des devoirs. Et ces devoirs sont d’autant plus importants quand elle a créé un club de football en 1928, et qu’elle l’a fait vivre pendant près de 90 ans.

On n’a pas le droit d’agir comme vous l’avez fait en 2015, en vous débarrassant au plus vite de ce club comme s’il s’agissait d’un vieux jouet dont on s’est lassé, sans s’inquiéter de sa pérennité.

Vous savez très bien qu’une ville de 30 000 habitants comme Montbéliard, pas plus que la Communauté d’Agglomération, n’ont absolument pas les moyens d’entretenir un club de football de ce niveau.

Vous n’ignoriez pas qu’en lâchant ce club, vous le condamniez à disparaitre. Montbéliard n’est ni Paris ni Monaco, et les investisseurs ne se bousculent pas dans notre région.

Vous, Mesdames et Messieurs les membres de la famille PEUGEOT,  connaissiez très bien l’importance de ce club pour vos salariés, pour les habitants de toute une région qui vivent Peugeot depuis la création de l’entreprise, générations après générations.

Vous avez oublié toutes les visites des joueurs et les séances de dédicaces organisées dans vos ateliers après les campagnes en Coupe d’Europe, les finales gagnées ou perdues en Coupe de la Ligue ou en Coupe de France, les véhicules Peugeot présentés et exposés autour du terrain lors des matchs télévisés… Cela, Monsieur Tavares, vous ne l’avez pas connu mais vous ne pouvez pas l’ignorer.

Nous nous souvenons d’une période où nous collions des autocollants sur toutes les voitures qui sortaient des ateliers de Sochaux : « Je roule en Peugeot, j’aide ma région »… cela non plus, Monsieur Tavares, vous ne l’avez pas connu mais vous ne pouvez pas l’ignorer…

La région, les élus, les habitants ont accompagné le FCSM comme ils ont accompagné la Marque Peugeot. Il a fallu construire un nouveau stade de 22 000 places pour que le FCSM soit autorisé à jouer dans le championnat national, des hommes se sont battus pour ce projet, des sommes conséquentes y ont été investies.

Aujourd’hui c’est toute une région qui est orpheline de son club. Savez-vous ce que représente pour une ville et pour un territoire comme les nôtres, et pour leur économie, un spectacle qui rassemble plus de 10 000 spectateurs tous les 15 jours, des spectateurs qui parcourent parfois 100, 150 ou 200 km pour venir supporter « leur club » ?

 Le Groupe PSA avait parfaitement la capacité de conserver le FC SOCHAUX, nous en voulons pour preuves les partenariats actuels : le tennis partout dans le monde, le rugby avec le Stade Toulousain, l’élection de Miss France…

Nous avons la triste impression d’un abandon qui laisserait la Franche Comté orpheline pendant longtemps.

Oui, le football est un sport populaire, mais cela serait donc devenu une tare ?! Mercedes, Audi, BMW, VW, FIAT, Huyndai, Nissan, etc… sont tous liés au football, à des équipes nationales ou à des équipes de première ou de deuxième division dans les championnats européens. Et que dire de la présence de TAG Heuer dans le championnat français ?...

Mesdames et Messieurs les membres de la famille PEUGEOT, cela ne vous dérange pas que l’on fasse si peu de cas de ce que votre famille, vos aïeux ont construit pendant toutes ces années ?

Nous pouvons comprendre que dans des périodes économiques difficiles, il faille trouver des solutions pour alléger les charges de l’entreprise. Mais il y avait bien d’autres solutions pour le faire dignement et dans le respect de chacun.

Le FCSM n’a pas vocation à jouer les premiers rôles du Championnat de Ligue 1 ni les coupes d’Europe. Nous sommes conscients que notre place serait tantôt en Ligue 1, tantôt en Ligue 2, et que nos plus belles réussites se traduiraient par la formation de jeunes joueurs qui pourraient parfois faire les beaux jours de grands clubs français ou étrangers, comme cela s’est fait pendant 90 ans... Ce qui signifie que les budgets ne sont pas ceux des ténors des championnats.

Pourquoi ne pas avoir sollicité les grandes entreprises de la région pour construire un vrai projet autour du FCSM ? Pourquoi ne pas s’appuyer sur nos grandes entreprises régionales que sont LISI Automotive, DELFINGEN, les fromageries BEL, la Filière Comté, etc… de façon à constituer avec quelques-unes d’entre elles un consortium d’intérêt régional capable de pérenniser le club avec des investissements moindres ?

PEUGEOT apportait une garantie de sérieux à l’opération, et pouvait entrainer ces belles entreprises dans son sillage.

Tout le monde peut faire des erreurs, l’important est de le reconnaitre et de les corriger… C’est ce qui caractérise « les Grands » et nous pensons que vous en faites partie…

Aujourd’hui nous vous demandons de nous aider à sauver le FC Sochaux Montbéliard et toute la région, berceau de la famille PEUGEOT et de l’entreprise que vous dirigez aujourd’hui. Cette aide peut aussi prendre la forme d’un portage pendant quelques années, le temps de mettre en place avec vous des partenaires qui seront en mesure de pérenniser le club.

C’est la raison pour laquelle aujourd’hui nous sollicitons une entrevue afin de définir rapidement les modalités à mettre en place pour ce sauvetage.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, l’expression de notre  respect.

 

                Jean-Claude PLESSIS                                                                     Louis SOUVET

Président du FCSM de 1999 à 2008                          Sénateur Maire de MONTBELIARD de 1989 à 2008

 

Marie-Noëlle BIGUINET, maire de MONTBELIARD

Albert MATOCQ-GRABOT, maire de SOCHAUX

Charles DEMOUGE, Président de Pays de Montbéliard Agglomération

Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté

Christine BOUQUIN, Présidente du Conseil Général du Doubs

Damien MESLOT, maire de BELFORT, Président du Grand Belfort

Frédéric BARBIER, député de la 4ème circonscription du Doubs

Ian BOUCARD, député de la 1ère circonscription du Territoire de Belfort

Annie GENEVARD, députée de la 5ème circonscription du Doubs

Denis SOMMER, député de la 3ème circonscription du Doubs

Martial BOURQUIN, sénateur du Doubs

Jacques GROSPERRIN, sénateur du Doubs

Jean-François LONGEOT, sénateur du Doubs

Cédric PERRIN, sénateur du Territoire de Belfort

Michel RAISON, sénateur de la Haute-Saône 

Georges MENEGAUX, Président des Anciens Joueurs du FCSM

Aller plus loin : 

Denis SOMMER

Député

3ème Circonscription du Doubs

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale