29 janvier 2021 - Comité interministériel à la ville

Le Président de la République a réaffirmé, depuis septembre et ses discours au Panthéon et aux Mureaux, son ambition de renforcer significativement, dans tous les territoires, les politiques publiques en faveur de l’égalité des chances.

En ce qui concerne les quartiers populaires, des politiques importantes ont déjà été menées depuis 2017 pour améliorer les conditions de vie et d’habitat : dédoublement des classes, cités éducatives, emplois francs, Nouveau Programme de rénovation urbain, etc. Mais l’impact social et économique de la crise sanitaire, l’insécurité et le communautarisme qui s'installent ou se développent doivent nous conduire à aller plus loin et plus vite.

Dans ce contexte, Jean Castex a présidé ce jour, à Grigny, dans l’Essonne, un Comité Interministériel à la Ville. « Des mesures concrètes financées et applicables immédiatement » ont été annoncées concernant aussi bien l’éducation, la sécurité, l’emploi et l’insertion que le sport, le logement, la santé, etc.

Parmi celles-ci, je relèverais notamment, mais la liste n'est pas exhaustive, 180 policiers et gendarmes supplémentaires, le recrutement de 300 éducateurs spécialisés et 300 médiateurs, la reconduction des « vacances apprenantes », l’ouverture de 60 maisons et centre de santé, l’objectif de 200 cités éducatives d’ici 2022, le financement de 2 500 postes dans le sport.

 

58 quartiers prioritaires de la ville sont concernés dans notre région, dont 7 dans le Pays de Montbéliard.  

Ce sont des signes tangibles d’une volonté politique de développement social et de reconquête républicaine.

Retrouvez le dossier de presse du Gouvernement en cliquant sur le lien suivant :

carte-qpv-bfc.png
Fonds d'urgence Quartiers.png