Pour un véritable débat ouvert sur l’organisation territoriale du nord Franche-Comté.
5 octobre 2020

Lundi soir, nous avons participé avec Maxime Cucherousset à la conférence « Le Nord Franche-Comté… anomalie administrative » organisée par le Conseil de Développement (Codev) du Pays de Montbéliard.

Le géographe Laurent CHALARD était invité à présenter son analyse de la situation administrative de cet espace formé par les agglomérations autour de Belfort, de Montbéliard, d’Héricourt et de Delle.

Objectivement, ce territoire fait partie d’un ensemble industriel et urbain cohérent. Pourtant, à cheval sur 3 départements et organisé par 5 intercommunalités, il n’est pas reconnu en tant que tel d’un point de vue statistique et administratif. Il s’agit d’une situation presque unique en France, d’autant si l’on ajoute, pour complexifier, son caractère morcelé et multipolaire, la difficulté à tracer des limites précises et partagées.

Selon le géographe, cette absence de reconnaissance administrative empêche au territoire d’avoir une visibilité à la hauteur de son poids réel et limite jusqu’à ses capacités de développement économique et social. La solution qu’il propose réside dans la création d’un département du nord Franche-Comté, en lieu et place de l’actuel département du Territoire de Belfort. Un « super-département » qui jouerait à la fois le rôle de relais de l’Etat central et regrouperait les différentes intercommunalités en un seul pôle métropolitain.

La proposition de ce modèle administratif, proche de ce qui existe aujourd’hui pour la métropole de Lyon, n’a pas manqué de faire débat auprès de l’auditoire, composé de nombreux élus, citoyens engagés et habitants.

Que l’on rejoigne, en tout ou partie, ou pas, l’analyse de Laurent CHALARD, cette initiative du Codev est utile pour ouvrir le débat. En effet, il serait temps que les intercommunalités se mettent d’accord pour organiser un véritable débat sur ce sujet ouvert aux citoyens.

Le lieu où s’est tenu cette conférence, l’amphithéâtre de l’UTBM, sur le site de Sevenans, illustre parfaitement l’intérêt de penser les projets et les politiques à l’échelle du nord Franche-Comté. L’UTBM, 7° école d’ingénieurs en France, est incontestablement une des réussites les plus probantes de notre territoire.

Suivez Denis Sommer sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale